Une école catholique victime d'islamophobie

6

Une école primaire privée catholique de la Meuse fait depuis quelques jours l'objet d'une campagne de harcèlement islamophobe, à l'initiative de plusieurs groupuscules identitaires, "laïques" ou d'extrême droite.

Ce qui lui est reproché ? Tout simplement de suivre les programmes scolaires tels que définis par le ministère de l'Education Nationale. Dans toutes les écoles de France, privées comme publiques, on enseigne l'histoire des trois grands monothéismes. Au mois de décembre, une institutrice de l'école Notre Dame, dans la commune de Saint-Mihiel, a ainsi donné à sa classe de CM1 un cours d'histoire sur les débuts de l'islam. Pour illustrer sa leçon, elle a distribué aux élèves un document sur lequel figurait un verset du Coran, et leur a enseigné les noms des différents éléments architecturaux qui constituent une mosquée.

Il n'en a pas fallu davantage pour que la mère d'un élève s'indigne, et écrive un courrier à la directrice. Apparemment incapable de faire la distinction entre prosélytisme et transmission de connaissances, elle trouve "inadmissible" que ses enfants entendent parler du Coran. La directrice de l'école lui répond simplement qu'il s'agit d'une leçon d'histoire comme une autre, parfaitement conforme au programme scolaire, qui porte la référence H6 dans les manuels d'histoire.

Mais les parents ne se satisfont pas de l'explication, et l'affaire s'envenime. Le 9 janvier, la mère se rend à l'école, où une discussion houleuse a lieu entre elle et la directrice, qui rapporte avoir été choquée par les "propos très racistes" tenus par la mère. Puis le 11 janvier, la directrice rencontre le père de l'élève : leur échange est plus calme, mais le contenu est similaire. Finalement, il demande à ce que son enfant soit dispensé du cours d'histoire et ne soit pas évalué. La directrice Christelle Lainet accepte.

Parmi les anecdotes douteuses dont raffolent ceux qui cherchent à enraciner la peur de l'islamisation de la France, entre les vols de pains au chocolat et les horaires non-mixtes dans les piscines, il en est une dont ils sont particulièrement friands : c'est celle selon laquelle des parents de confession musulmane chercheraient à soustraire leurs enfants à leurs cours d'histoire, de sport ou de biologie. En amplifiant de tels incidents, qui s'ils ne sont pas imaginaires, sont tout à fait marginaux, les islamophobes cherchent à démontrer une prétendue incompatibilité de l'islam avec les principes de la laïcité, avec les valeurs de la République indivisible. Quelle ironie de voir qu'ici, c'est par islamophobie que des parents ont voulu priver leur enfant de l'enseignement de l'histoire !

Et ce n'est pas la première fois que des parents d'élèves islamophobes sèment le trouble et critiquent les enseignements dispensés à leurs enfants. Mais si cet incident a été médiatisé, c'est que l'affaire ne s'est pas arrêtée là. Amplifiée par les sites internets islamophobes qui pullulent sur la toile, l'histoire a pris des proportions inquiétantes.

Le 29 janvier, Riposte Laïque publie un article sur le sujet : l'auteure y alerte le public, dans la prose hyperbolique et paranoïaque habituelle du site, sur les dangers de laisser le "fascisme islamique", comparé à un "virus", "contaminer des dizaines de milliers d'enfants." L'article mentionne l'adresse, le courriel et le numéro de téléphone de l'école, ce qui incite nombre de ses lecteurs à harceler ces "islamo-collabos" qui "obligent des petits à ingurgiter des versets coraniques, à se familiariser à une idéologie qui n'a rien à envier au nazisme".

L'article ayant été republié par de nombreux sites identitaires d'extrême droite, la campagne de harcèlement prend de l'ampleur, si bien que Christelle Lainet est assaillie de centaines de messages d'insultes et de menaces. Soutenue par le rectorat, elle a décidé de déposer plainte pour diffamation auprès du procureur de la République de Bar-le-Duc.

Le CCIF témoigne tout son soutien à la directrice de l'école face à l'acharnement dont elle est victime. On constate, une fois de plus, que l'islamophobie, ça n'arrive pas qu'aux autres, et que les musulmans n'en sont pas les seules victimes : cette dérive haineuse menace toute la société, car elle divise les citoyens et sape les fondements du vivre-ensemble que sont la tolérance et le respect de l'autre. 

Tag(s): 
Tag(s): 
Tag(s): 

Commentaires

C'est étonnant que la directrice accepte de dispenser l'élève de ce cours et de l'évaluation. Imaginez des parents qui demanderaient a dispenser leurs élèves des cours sur la solutoon finale ou autre...

Je suis bien d'accord avec Abdelhamid, je trouve le CCIF généreux de soutenir la directrice, comment peut-elle accepter qu'un élève soit dispensé de cours d'histoire (et donc d'évaluation) sur des motifs pareils ???
La xénophobie, et donc la haine et la discrimination qui en découlent, ont bien souvent comme origine l'ignorance.
Je trouve donc extrêmement grave qu'on laisse des gens réclamer le DROIT à être ignorants....

Il me semble que les musulmans sont invités par le Coran à être sincères (صادقين), à dire la vérité et à ne pas la dénaturer.

Les élèves ce CM1 devaient apprendre une sourate et non pas un verset du Coran.

Ne tordez pas la Vérité s'il vous plait !

c'est vraiment dommage que cette histoire s'envenime à ce point. Il ne faut pas s'étonner de cette situation. Les médias ne font qu'amplifier la soi-disant montée de "l'islamisme" qui ne concerne qu'une minorité de musulmans qui ont très mal compris le Coran .Et malheureusement bon nombres de gens sont victimes de l'ignorance et ne se renseignent que très peu sur cette noble religion qui est diabolisée par la plupart des médias et politiciens. Les gens doivent faire l'effort de réfléchir par eux mêmes en puisant d'autres sources qui les renseigneront sur cette religion qui est avant tout une religion de tolérance, de justice d'amour et surtout de paix.
Bravo à CCIF de soutenir cette cause!!!!

@Pascal : Je doute que ces élèves de CM1 devaient apprendre une sourate comme vous dites, ni même un verset de Coran.

@ Pascal,
Heureusement pour vous que les non musulmans n'ont pas cette obligation, ce qui vous permet de balancer des mensonges à répétition sur votre site fasciste.
Au fait, comment-allez-vous depuis que la justice vous a condamné pour islamophobie?

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question est pour vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées (spam).
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.

© 2013 CCIF. Tous droits réservés.